Lire également "La biotech wallonne iTeos sur le Nasdaq"
...

Quasi quatre mois après avoir bouclé la plus grande levée de fonds des sciences du vivant en Wallonie (125 millions de dollars), iTeos Therapeutics a parfaitement réussi son entrée sur le Nasdaq. Malgré un contexte boursier tendu en raison de la guerre froide entre la Chine et les Etats-Unis, la biotech wallonne a réussi à récolter un peu plus des 200 millions de dollars espérés. 10.586.316 titres étaient proposés au prix de départ de 19 dollars l'action. Après un démarrage en trombe (+ 30% à 25,55 euros), le cours a finalement terminé sa première journée en légère hausse (0,26%). A ce stade, la valorisation boursière d'iTeos dépasse plus qu'allègrement le demi-milliard de dollars. Voilà qui va permettre à la société, dont toutes les recherches sont localisées dans le biopark de Gosselies mais dont le siège légal est désormais situé à Cambridge (près de Boston), de soutenir le développement de ses deux programmes très prometteurs mais aussi de poursuivre ses activités pré-cliniques. iTeos Therapeutics est spécialisée dans les traitements par immunothérapie des cancers solides et liquides. Elle teste actuellement (étude clinique de phase 1-2) deux molécules très prometteuses. L'une s'attaque aux mécanismes que les tumeurs mettent en place pour se protéger du système immunitaire. Son étude clinique se déroule en monothérapie mais aussi en association avec le Keytruda, un produit immunothérapique de la société Merck avec laquelle iTeos a un accord de partenariat depuis l'an dernier. L'autre molécule vise à bloquer l'action des récepteurs TIGIT qui freinent la réaction immunitaire dans le cadre de certaines tumeurs malignes du sang. Cette action anti-TIGIT est l'une des voies les plus prometteuses de l'oncologie. Désormais cotée en Bourse, iTeos va devoir publier régulièrement sur l'avancée de ses travaux.