"Malgré les conditions météorologiques particulières que nous avons rencontrées, le coût-vérité de distribution (CVD), c'est-à-dire la part revenant à la SWDE sur la facture d'eau (60%), va rester identique en 2018 et 2019", a assuré Benoît Moulin, porte-parole de la SWDE. "Grâce à notre bonne gestion, nous n'allons même pas procéder à une adaptation à l'inflation, donc le prix facturé par la SWDE n'aura pas évolué par rapport à septembre 2014." En parallèle au maintien d'un prix stable, la SWDE s'engage à investir 280 millions sur dix ans pour faire face au mieux aux effets du réchauffement climatique et aux besoins croissants en eau liés à l'expansion démographique. De nouvelles infrastructures vont être construites et des connexions vont être établies entre les différents réseaux existant, particulièrement dans les zones à risque, comme le Centre-Ardenne, la province de Luxembourg ou le Brabant wallon. "L'objectif du schéma directeur est de garantir la fourniture d'eau jusqu'à 30% au-delà de la consommation normale en tout point du territoire", a précisé M. Moulin. (Belga)

"Malgré les conditions météorologiques particulières que nous avons rencontrées, le coût-vérité de distribution (CVD), c'est-à-dire la part revenant à la SWDE sur la facture d'eau (60%), va rester identique en 2018 et 2019", a assuré Benoît Moulin, porte-parole de la SWDE. "Grâce à notre bonne gestion, nous n'allons même pas procéder à une adaptation à l'inflation, donc le prix facturé par la SWDE n'aura pas évolué par rapport à septembre 2014." En parallèle au maintien d'un prix stable, la SWDE s'engage à investir 280 millions sur dix ans pour faire face au mieux aux effets du réchauffement climatique et aux besoins croissants en eau liés à l'expansion démographique. De nouvelles infrastructures vont être construites et des connexions vont être établies entre les différents réseaux existant, particulièrement dans les zones à risque, comme le Centre-Ardenne, la province de Luxembourg ou le Brabant wallon. "L'objectif du schéma directeur est de garantir la fourniture d'eau jusqu'à 30% au-delà de la consommation normale en tout point du territoire", a précisé M. Moulin. (Belga)