L'arrêté royal introduisant ce changement a été publié le 21 juillet dernier. Cette mesure vise à mettre la Belgique en conformité avec les objectifs européens qui spécifient que d'ici 2020, il faudra atteindre un objectif de 10 % d'énergies renouvelables dans le secteur des transports. Rien n'interdit aux groupes pétroliers de maintenir la Super 95 sur le marché, mais ils seront sanctionnés financièrement s'ils n'arrivent pas à réserver 8,5% de l'ensemble des volumes d'essence qu'ils mettent annuellement à la consommation au bioéthanol. (Belga)