Vous voulez un journal des bonnes nouvelles ? Abonnez-vous peut-être à celui des entreprises liégeoises dans le domaine de la santé. Un jour, il annonce la venue des Autrichiens de Miracor (équipement médical en cardiologie), un autre celle des Néerlandais d'Oncoradiomics (imagerie médicale), ou des Français de PDC*line Pharma (traitement du cancer), et même l'arrivée des Australiens de Clarity (radiopharmacie) et des Américains de Mitral Technologies (cardiologie). Une telle accumulation de bonnes nouvelles économiques ne peut provenir du seul hasard ni même de quelques généreux subsides. Elle répond, en l'occurrence, à une stratégie concertée des financiers de Meusinvest avec le CHU de Liège et l'Université de Liège, stratégie que nous allons essayer de vous expliquer.
...