Au-delà de cela, la société bruxelloise comptera également 122 agents de sécurité de plus. Globalement, la Stib comptait à la fin de l'an dernier 7.975 ETP assurés par 8.295 collaborateurs, soit 4% de plus qu'en 2015 et 40% de plus qu'en 2000. Elle a assuré près de 300.000 heures de formation en 2016. Il se confirme que le nombre de voyages assurés par la Stib est resté quasiment stable (369,5 millions; -0,7 million), en dépit de l'impact des attentats du 22 mars et du lock down consécutif aux attentats de Paris. En baisse de 4%, les revenus de la Stib en ont subi un contrecoup, toutefois également imputable à la modification à la baisse de la grille tarifaire des abonnements scolaires. Selon Brieuc de Meeùs, la Stib observe toutefois une reprise à la hausse depuis novembre. Rayon dépenses, les coûts salariaux sont restés stables; ceux d'exploitation ont diminué. L'offre de transport a été revue à la hausse sur 28 lignes de bus et 25 lignes de tram en visant le service en heures creuses, en soirée et durant le week-end, sachant qu'en heures de pointe, la société bruxelloise met sur le réseau l'ensemble de ses bus disponibles. Conséquence: les trams, bus et rames de métro bruxellois ont parcouru ensemble 45,6 millions de kms (+2,1%). (Belga)

Au-delà de cela, la société bruxelloise comptera également 122 agents de sécurité de plus. Globalement, la Stib comptait à la fin de l'an dernier 7.975 ETP assurés par 8.295 collaborateurs, soit 4% de plus qu'en 2015 et 40% de plus qu'en 2000. Elle a assuré près de 300.000 heures de formation en 2016. Il se confirme que le nombre de voyages assurés par la Stib est resté quasiment stable (369,5 millions; -0,7 million), en dépit de l'impact des attentats du 22 mars et du lock down consécutif aux attentats de Paris. En baisse de 4%, les revenus de la Stib en ont subi un contrecoup, toutefois également imputable à la modification à la baisse de la grille tarifaire des abonnements scolaires. Selon Brieuc de Meeùs, la Stib observe toutefois une reprise à la hausse depuis novembre. Rayon dépenses, les coûts salariaux sont restés stables; ceux d'exploitation ont diminué. L'offre de transport a été revue à la hausse sur 28 lignes de bus et 25 lignes de tram en visant le service en heures creuses, en soirée et durant le week-end, sachant qu'en heures de pointe, la société bruxelloise met sur le réseau l'ensemble de ses bus disponibles. Conséquence: les trams, bus et rames de métro bruxellois ont parcouru ensemble 45,6 millions de kms (+2,1%). (Belga)