L'opération se fait via une augmentation de capital. La première tranche consiste en une dette de 687.670 euros d'Air Belgium envers la Sogepa qui est convertie en actions. La deuxième tranche de 1,25 million d'euros a été libérée par la Sogepa "en espèces", également en échange d'actions nouvellement émises. Au terme de l'opération, le capital d'Air Belgium est de 21.937.670 euros. "La récente opération de recapitalisation d'Air Belgium ne relève pas d'une nouvelle injection de capitaux, mais de l'exercice d'un droit existant dans le cadre d'un premier refinancement, conformément aux accords initiaux", insiste la Sogepa. "La Sogepa a estimé que les premiers résultats vers la Martinique et la Guadeloupe étaient satisfaisants et que ça valait donc la peine d'investir directement comme actionnaire", a pour sa part expliqué à l'Echo le patron d'Air Belgium, Niky Terzakis. Les actes ont été signés à la mi-décembre. (Belga)

L'opération se fait via une augmentation de capital. La première tranche consiste en une dette de 687.670 euros d'Air Belgium envers la Sogepa qui est convertie en actions. La deuxième tranche de 1,25 million d'euros a été libérée par la Sogepa "en espèces", également en échange d'actions nouvellement émises. Au terme de l'opération, le capital d'Air Belgium est de 21.937.670 euros. "La récente opération de recapitalisation d'Air Belgium ne relève pas d'une nouvelle injection de capitaux, mais de l'exercice d'un droit existant dans le cadre d'un premier refinancement, conformément aux accords initiaux", insiste la Sogepa. "La Sogepa a estimé que les premiers résultats vers la Martinique et la Guadeloupe étaient satisfaisants et que ça valait donc la peine d'investir directement comme actionnaire", a pour sa part expliqué à l'Echo le patron d'Air Belgium, Niky Terzakis. Les actes ont été signés à la mi-décembre. (Belga)