Avec la mise en liquidation, ce sont 12 personnes qui devraient perdre leur emploi prochainement. Selon les responsables de Charleroi Expo, leurs salaires ont été payés au cours des derniers mois malgré l'absence d'activités et de revenus suffisants. Les loyers liés au nouveau bâtiment ont semble-t-il également été honorés. En septembre 2018, des scellés ont été posés aux entrées de ce bâtiment. Ironie de l'histoire, le fonctionnaire délégué était sur le point d'annoncer qu'il délivrait un permis pour l'exploitation du bâtiment. Cette annonce ne serait pas de nature à faire revenir les responsables de Charleroi Expo sur leur décision. (Belga)