Casterman Printing, active dans le secteur de l'impression offset, subit depuis plusieurs années des conditions de marché difficiles caractérisées par une très forte pression sur les prix de vente. Les coûts fixes de cette activité étant particulièrement importants, l'adaptation des coûts variables peine à enrayer la chute des marges opérationnelles. "Cette procédure n'a aucun impact sur les résultats comptables du groupe Evadix car la société Casterman Printing a fait l'objet d'une déconsolidation pour l'exercice 2015 à la suite de cette procédure", précise l'entreprise. Le 27 mars 2014, le tribunal du commerce de Tournai avait prononcé un jugement acceptant une requête en réorganisation dans le cadre de la loi sur la continuité des entreprises qui permettait à la société de mettre en place un plan de négociation avec ses créanciers. En juin 2014, trente-trois travailleurs de Casterman Printing à Tournai avaient reçu leur préavis à la suite du lancement de la procédure Renault lancée en avril. Il ne restait plus qu'une cinquantaine de travailleurs au sein de l'entreprise tournaisienne mondialement connue pour avoir édité les Aventures de Tintin. (Belga)

Casterman Printing, active dans le secteur de l'impression offset, subit depuis plusieurs années des conditions de marché difficiles caractérisées par une très forte pression sur les prix de vente. Les coûts fixes de cette activité étant particulièrement importants, l'adaptation des coûts variables peine à enrayer la chute des marges opérationnelles. "Cette procédure n'a aucun impact sur les résultats comptables du groupe Evadix car la société Casterman Printing a fait l'objet d'une déconsolidation pour l'exercice 2015 à la suite de cette procédure", précise l'entreprise. Le 27 mars 2014, le tribunal du commerce de Tournai avait prononcé un jugement acceptant une requête en réorganisation dans le cadre de la loi sur la continuité des entreprises qui permettait à la société de mettre en place un plan de négociation avec ses créanciers. En juin 2014, trente-trois travailleurs de Casterman Printing à Tournai avaient reçu leur préavis à la suite du lancement de la procédure Renault lancée en avril. Il ne restait plus qu'une cinquantaine de travailleurs au sein de l'entreprise tournaisienne mondialement connue pour avoir édité les Aventures de Tintin. (Belga)