Dès le lundi 4 mai, le port du masque sera obligatoire dans les gares, sur les quais et à bord des trains. Lors d'une réunion organisée mardi entre la direction et les syndicats de la SNCB, l'entreprise a fait savoir qu'elle permettrait aux passagers d'acheter des masques en tissu et du gel hydroalcoolique dans 80 gares du pays. Des distributeurs de snacks seront vidés de leur contenu au profit de ces protections sanitaires.

De plus, la SNCB s'est engagée à équiper l'ensemble de son personnel qui est en contact direct avec la clientèle, comme les accompagnateurs, de masques chirurgicaux d'ici à lundi. Jusqu'à présent, ils travaillaient sans masque ou devaient les acheter eux-mêmes.

La manière dont le port obligatoire du masque des voyageurs sera contrôlé n'est pas encore claire. A priori, de source proche de l'entreprise, on apprend que les agents de Securail et les stewards de la SNCB y veilleront, mais uniquement dans les gares et sur les quais.

La Libre Belgique rapporte aussi que des tests de dispositifs de filtrage des voyageurs, composés de barrières Nadar, à l'entrée de certaines grandes gares, comme à Liège Guillemins, ont été effectués ces derniers jours. Mais on apprend à bonne source que ce type de "barrage" ou un quelconque système de filtrage ne seront pas mis en place.

Dès le lundi 4 mai, le port du masque sera obligatoire dans les gares, sur les quais et à bord des trains. Lors d'une réunion organisée mardi entre la direction et les syndicats de la SNCB, l'entreprise a fait savoir qu'elle permettrait aux passagers d'acheter des masques en tissu et du gel hydroalcoolique dans 80 gares du pays. Des distributeurs de snacks seront vidés de leur contenu au profit de ces protections sanitaires. De plus, la SNCB s'est engagée à équiper l'ensemble de son personnel qui est en contact direct avec la clientèle, comme les accompagnateurs, de masques chirurgicaux d'ici à lundi. Jusqu'à présent, ils travaillaient sans masque ou devaient les acheter eux-mêmes. La manière dont le port obligatoire du masque des voyageurs sera contrôlé n'est pas encore claire. A priori, de source proche de l'entreprise, on apprend que les agents de Securail et les stewards de la SNCB y veilleront, mais uniquement dans les gares et sur les quais. La Libre Belgique rapporte aussi que des tests de dispositifs de filtrage des voyageurs, composés de barrières Nadar, à l'entrée de certaines grandes gares, comme à Liège Guillemins, ont été effectués ces derniers jours. Mais on apprend à bonne source que ce type de "barrage" ou un quelconque système de filtrage ne seront pas mis en place.