Les panneaux devraient chaque année produire un total de 520.000 kWh, ce qui équivaut à la consommation d'énergie annuelle de 150 familles. La SNCB a conclu pour ce projet un partenariat public-privé avec la société gantoise PerPetum Energy. Cette dernière est responsable de l'exploitation et de l'entretien de l'installation de panneaux solaires pour les 10 prochaines années. "La SNCB utilise l'énergie verte à des conditions intéressantes et deviendra propriétaire de l'installation à l'issue de cette période de 10 ans", précise l'entreprise publique dans un communiqué. L'énergie produite par les panneaux sera principalement utilisée pour le chauffage (au moyen de pompes à chaleur) et l'éclairage de la gare. L'énergie restante sera répartie entre le bâtiment lié au parking et un atelier. La SNCB ne compte pas s'arrêter là et prévoit d'investir davantage dans les énergies renouvelables. D'ici 2022, l'entreprise ferroviaire vise une diminution de 7% de la consommation d'énergie dans ses gares, bureaux et ateliers et une réduction de celle des trains de 5% par rapport à 2016. (Belga)

Les panneaux devraient chaque année produire un total de 520.000 kWh, ce qui équivaut à la consommation d'énergie annuelle de 150 familles. La SNCB a conclu pour ce projet un partenariat public-privé avec la société gantoise PerPetum Energy. Cette dernière est responsable de l'exploitation et de l'entretien de l'installation de panneaux solaires pour les 10 prochaines années. "La SNCB utilise l'énergie verte à des conditions intéressantes et deviendra propriétaire de l'installation à l'issue de cette période de 10 ans", précise l'entreprise publique dans un communiqué. L'énergie produite par les panneaux sera principalement utilisée pour le chauffage (au moyen de pompes à chaleur) et l'éclairage de la gare. L'énergie restante sera répartie entre le bâtiment lié au parking et un atelier. La SNCB ne compte pas s'arrêter là et prévoit d'investir davantage dans les énergies renouvelables. D'ici 2022, l'entreprise ferroviaire vise une diminution de 7% de la consommation d'énergie dans ses gares, bureaux et ateliers et une réduction de celle des trains de 5% par rapport à 2016. (Belga)