Si pour éviter de mauvaises surprises en fin d'année, il est préférable d'augmenter ses paiements anticipés compte tenu des circonstances, "dans certains cas il peut être judicieux de ne pas suivre la proposition" faite par l'entreprise, indique-t-elle. "Certains fournisseurs d'énergie augmentent leurs paiements anticipés d'une telle manière qu'ils donnent l'impression que cette augmentation est supérieure à celle du marché. Cela pourrait indiquer que l'entreprise tente de renforcer sa propre trésorerie au détriment du consommateur." La pratique reviendrait alors à prendre le consommateur pour une banque accordant au fournisseur un prêt sans intérêt, relève-t-elle. La secrétaire d'État rencontrera la semaine prochaine la Fédération des entreprises belges d'électricité et de gaz (Febeg) "afin de souligner l'importance des propositions réalistes de paiements anticipés". (Belga)

Si pour éviter de mauvaises surprises en fin d'année, il est préférable d'augmenter ses paiements anticipés compte tenu des circonstances, "dans certains cas il peut être judicieux de ne pas suivre la proposition" faite par l'entreprise, indique-t-elle. "Certains fournisseurs d'énergie augmentent leurs paiements anticipés d'une telle manière qu'ils donnent l'impression que cette augmentation est supérieure à celle du marché. Cela pourrait indiquer que l'entreprise tente de renforcer sa propre trésorerie au détriment du consommateur." La pratique reviendrait alors à prendre le consommateur pour une banque accordant au fournisseur un prêt sans intérêt, relève-t-elle. La secrétaire d'État rencontrera la semaine prochaine la Fédération des entreprises belges d'électricité et de gaz (Febeg) "afin de souligner l'importance des propositions réalistes de paiements anticipés". (Belga)