C'est la direction qui a souhaité faire appel à un conciliateur social. Vendredi dernier, direction et syndicats s'étaient quittés sur un constat d'insuffisance après une nouvelle rencontre organisée dans le cadre de la procédure Renault. Selon les syndicats, plusieurs blocages subsistent, notamment celui de l'organisation de la future polyvalence au sein des magasins. "Soit la direction vient avec de nouvelles propositions et nous pourrons en discuter, soit elle vient à la réunion pour dire que nous devons accepter ce qui est mis sur la table et ce sera le clash", avait indiqué dimanche Myriam, la vice-présidente du Setca. La restructuration au sein du groupe Mestdagh a été annoncé le 7 mai dernier. Les intentions de la direction se concentrent sur deux volets: une augmentation des ventes et une réduction des coûts, qui passe notamment par la réduction des effectifs. (Belga)

C'est la direction qui a souhaité faire appel à un conciliateur social. Vendredi dernier, direction et syndicats s'étaient quittés sur un constat d'insuffisance après une nouvelle rencontre organisée dans le cadre de la procédure Renault. Selon les syndicats, plusieurs blocages subsistent, notamment celui de l'organisation de la future polyvalence au sein des magasins. "Soit la direction vient avec de nouvelles propositions et nous pourrons en discuter, soit elle vient à la réunion pour dire que nous devons accepter ce qui est mis sur la table et ce sera le clash", avait indiqué dimanche Myriam, la vice-présidente du Setca. La restructuration au sein du groupe Mestdagh a été annoncé le 7 mai dernier. Les intentions de la direction se concentrent sur deux volets: une augmentation des ventes et une réduction des coûts, qui passe notamment par la réduction des effectifs. (Belga)