"La marge salariale de 1,1% est insuffisante. Elle ne permet pas une augmentation du pouvoir d'achat à la hauteur des besoins de la population", dénonce le comité régional, appuyant ainsi l'opposition de la Centrale générale liégeoise exprimée mardi. "Une augmentation de 10 centimes de l'heure ne peut pas être considérée comme une avancée." Les propositions en matière de mobilité sont également jugées insuffisantes. Enfin, l'évolution des allocations sociales ne peut pas être associée au projet d'accord interprofessionnel, estime-t-on. "Seul un plan d'actions fort, interprofessionnel et national permettra d'obtenir du patronat une augmentation du pouvoir d'achat à la hauteur de ce que les travailleurs méritent au regard de leur contribution dans les richesses créées", conclut la régionale liégeoise du syndicat socialiste. (Belga)