Selon Ben Weyts, le gouvernement bruxellois n'a pas respecté une procédure en conflit d'intérêts dans le dossier des normes de bruit pour les avions survolant la capitale. Il appelle dans la foulée les compagnies aériennes auxquelles des amendes pour dépassement des limites de bruit sont notifiées à avoir recours aux tribunaux pour s'y opposer. "Il est exact que nous continuons à recevoir des amendes mais nous ne les payons pas car le gouvernement bruxellois ne perçoit pas, pour l'instant, les sommes réclamées", a précisé le porte-parole de Brussels Airlines sans s'avancer sur la volonté, ou non, de la compagnie belge de s'opposer juridiquement à ces amendes. "C'est un dossier politiquement sensible. Je peux simplement dire que nous espérons que les négociations permettront de dégager une solution." (Belga)

Selon Ben Weyts, le gouvernement bruxellois n'a pas respecté une procédure en conflit d'intérêts dans le dossier des normes de bruit pour les avions survolant la capitale. Il appelle dans la foulée les compagnies aériennes auxquelles des amendes pour dépassement des limites de bruit sont notifiées à avoir recours aux tribunaux pour s'y opposer. "Il est exact que nous continuons à recevoir des amendes mais nous ne les payons pas car le gouvernement bruxellois ne perçoit pas, pour l'instant, les sommes réclamées", a précisé le porte-parole de Brussels Airlines sans s'avancer sur la volonté, ou non, de la compagnie belge de s'opposer juridiquement à ces amendes. "C'est un dossier politiquement sensible. Je peux simplement dire que nous espérons que les négociations permettront de dégager une solution." (Belga)