Selon une source citée par le quotidien économique, TUI Belgium avait demandé au gouvernement Wilmès quelque 150 millions d'euros d'aide publique. Mais fin mars, la maison mère TUI a reçu un crédit de 1,8 milliard d'euros de la banque publique allemande KfW. "Lorsqu'il était clair qu'une solution se dessinait en Allemagne, nous avons retiré notre demande à l'échelon belge", a expliqué Elie Bruyninckx, CEO de TUI Western Region. "Les discussions en Belgique sont actuellement interrompues car nous avons obtenu une aide à l'échelle du groupe. Actuellement, nous disposons de suffisamment de moyens pour poursuivre en tant que groupe."

Cette situation ne signifie pas que TUI ne veut pas du tout d'aide belge. Gunther Hofman, le patron de la compagnie aérienne belge TUI fly, a indiqué la semaine passée que les concurrents ne pouvaient pas être avantagés. "Une règle d'équité entre les différentes compagnies doit prévaloir en cas d'octroi d'aides publiques", selon lui. Donc, si Brussels Airlines perçoit une aide de l'État, la concurrence ne doit pas être oubliée.

Selon une source citée par le quotidien économique, TUI Belgium avait demandé au gouvernement Wilmès quelque 150 millions d'euros d'aide publique. Mais fin mars, la maison mère TUI a reçu un crédit de 1,8 milliard d'euros de la banque publique allemande KfW. "Lorsqu'il était clair qu'une solution se dessinait en Allemagne, nous avons retiré notre demande à l'échelon belge", a expliqué Elie Bruyninckx, CEO de TUI Western Region. "Les discussions en Belgique sont actuellement interrompues car nous avons obtenu une aide à l'échelle du groupe. Actuellement, nous disposons de suffisamment de moyens pour poursuivre en tant que groupe." Cette situation ne signifie pas que TUI ne veut pas du tout d'aide belge. Gunther Hofman, le patron de la compagnie aérienne belge TUI fly, a indiqué la semaine passée que les concurrents ne pouvaient pas être avantagés. "Une règle d'équité entre les différentes compagnies doit prévaloir en cas d'octroi d'aides publiques", selon lui. Donc, si Brussels Airlines perçoit une aide de l'État, la concurrence ne doit pas être oubliée.