Selon Vinum Et Spiritus, les accises sur l'alcool ont rapporté, en janvier, quelque 53 millions d'euros, soit 600.000 euros de plus qu'en janvier 2015 alors que le gouvernement misait sur un revenu supplémentaire de 15 millions d'euros par mois. Par contre, le chiffre d'affaires du secteur recule, parfois de 10 à 15% dans le commerce de détail et même jusqu'à 50% chez les grossistes, selon les premières estimations. "Ces chiffres sont inquiétants pour l'ensemble de l'industrie. Nous sommes dès lors partisans d'une fiscalité équilibrée qui ne pousse pas le consommateur belge à aller s'approvisionner à l'étranger, et notamment au Luxembourg. Nous demandons aux autorités de chercher, ensemble, une solution réaliste", a déclaré le directeur général de la fédération, Geert Van Lerberghe. (Belga)

Selon Vinum Et Spiritus, les accises sur l'alcool ont rapporté, en janvier, quelque 53 millions d'euros, soit 600.000 euros de plus qu'en janvier 2015 alors que le gouvernement misait sur un revenu supplémentaire de 15 millions d'euros par mois. Par contre, le chiffre d'affaires du secteur recule, parfois de 10 à 15% dans le commerce de détail et même jusqu'à 50% chez les grossistes, selon les premières estimations. "Ces chiffres sont inquiétants pour l'ensemble de l'industrie. Nous sommes dès lors partisans d'une fiscalité équilibrée qui ne pousse pas le consommateur belge à aller s'approvisionner à l'étranger, et notamment au Luxembourg. Nous demandons aux autorités de chercher, ensemble, une solution réaliste", a déclaré le directeur général de la fédération, Geert Van Lerberghe. (Belga)