Les factures impayées représentent 5 millions d'euros. Quant au nombre de clients sociaux, il a augmenté de 13% à 28.669 clients, par rapport à 2013. C'est ce qui ressort du rapport annuel 2014 d'Ores, évoqué vendredi dans L'Echo et les journaux de Sudpresse.

Parallèlement à sa mission de fournisseur social, Ores doit aussi faire face à des factures impayées. D'après les dirigeants, celles-ci ont représenté en 2014 un manque à gagner évalué à 5 millions d'euros.

La fraude également coûte cher à l'entreprise. Elle a dénombré 610 cas de fraude pour un total de 2,35 millions d'euros. Il s'agit de consommateurs qui trafiquent leurs compteurs d'électricité. "Ce sont des cas pour lesquels nous portons plainte en justice, mais la plupart du temps, ce sont des consommateurs insolvables", déplorent Jean-Michel Brébant, porte-parole d'Ores.

Les factures impayées représentent 5 millions d'euros. Quant au nombre de clients sociaux, il a augmenté de 13% à 28.669 clients, par rapport à 2013. C'est ce qui ressort du rapport annuel 2014 d'Ores, évoqué vendredi dans L'Echo et les journaux de Sudpresse.Parallèlement à sa mission de fournisseur social, Ores doit aussi faire face à des factures impayées. D'après les dirigeants, celles-ci ont représenté en 2014 un manque à gagner évalué à 5 millions d'euros.La fraude également coûte cher à l'entreprise. Elle a dénombré 610 cas de fraude pour un total de 2,35 millions d'euros. Il s'agit de consommateurs qui trafiquent leurs compteurs d'électricité. "Ce sont des cas pour lesquels nous portons plainte en justice, mais la plupart du temps, ce sont des consommateurs insolvables", déplorent Jean-Michel Brébant, porte-parole d'Ores.