Selon le syndicat socialiste, l'écart salarial est de 22,7% entre les hommes et les femmes en Belgique. "43% des femmes travaillent à temps partiel, ce qui a évidemment un impact sur le niveau de la rémunération et sur le calcul de la pension, bien souvent à peine équivalent, voire inférieur, au seuil de pauvreté", explique le syndicat. La FGTB mettra aussi l'accent sur la perte du pouvoir d'achat mis à mal par la hausse explosive des prix de l'énergie. "Nous attendons du gouvernement qu'il prenne des mesures supplémentaires pour garder le montant des factures sous contrôle. Ces mesures doivent avoir un effet immédiat mais aussi durable", clame le syndicat. Le syndicat réitère par la même occasion sa demande de revoir la loi sur la norme salariale qui "nous empêche de négocier des augmentations dignes de ce nom". (Belga)

Selon le syndicat socialiste, l'écart salarial est de 22,7% entre les hommes et les femmes en Belgique. "43% des femmes travaillent à temps partiel, ce qui a évidemment un impact sur le niveau de la rémunération et sur le calcul de la pension, bien souvent à peine équivalent, voire inférieur, au seuil de pauvreté", explique le syndicat. La FGTB mettra aussi l'accent sur la perte du pouvoir d'achat mis à mal par la hausse explosive des prix de l'énergie. "Nous attendons du gouvernement qu'il prenne des mesures supplémentaires pour garder le montant des factures sous contrôle. Ces mesures doivent avoir un effet immédiat mais aussi durable", clame le syndicat. Le syndicat réitère par la même occasion sa demande de revoir la loi sur la norme salariale qui "nous empêche de négocier des augmentations dignes de ce nom". (Belga)