Les quelque 145.000 aides-ménagères et employés dans des ateliers de repassage, payés en titres-services, demandent une hausse salariale de 1,1%, conformément à l'accord salarial interprofessionnel de début 2019. Les employeurs ne souhaitent toutefois pas leur accorder une augmentation sous cette forme. Pour tenter de sortir de l'impasse, un conciliateur social a été désigné, sans parvenir à des résultats pour l'instant. Après des manifestations à Bruges et Hoeselt, la FGTB prévoit donc désormais une action à Bruxelles. La CSC mise de son côté sur une action de grève le mercredi 8 janvier pour maintenir la pression sur les employeurs. (Belga)

Les quelque 145.000 aides-ménagères et employés dans des ateliers de repassage, payés en titres-services, demandent une hausse salariale de 1,1%, conformément à l'accord salarial interprofessionnel de début 2019. Les employeurs ne souhaitent toutefois pas leur accorder une augmentation sous cette forme. Pour tenter de sortir de l'impasse, un conciliateur social a été désigné, sans parvenir à des résultats pour l'instant. Après des manifestations à Bruges et Hoeselt, la FGTB prévoit donc désormais une action à Bruxelles. La CSC mise de son côté sur une action de grève le mercredi 8 janvier pour maintenir la pression sur les employeurs. (Belga)