"Les coupes budgétaires dans nos soins de santé, nos services publics et nos pensions sont inacceptables. Elles plongent des milliers de personnes dans la précarité, et plus particulièrement les femmes", dénonce notamment la FGTB liégeoise. "Quelque 221 milliards ont filé de la Belgique vers les paradis fiscaux en 2016. C'est là où se trouve l'argent que le gouvernement doit récupérer pour garantir les services au profit de chacun. Il doit cesser de faire les poches de personnes déjà précarisées", poursuit la régionale liégeoise, selon laquelle "le gouvernement a un mois pour éviter cette grève. La balle est désormais dans son camp". (Belga)

"Les coupes budgétaires dans nos soins de santé, nos services publics et nos pensions sont inacceptables. Elles plongent des milliers de personnes dans la précarité, et plus particulièrement les femmes", dénonce notamment la FGTB liégeoise. "Quelque 221 milliards ont filé de la Belgique vers les paradis fiscaux en 2016. C'est là où se trouve l'argent que le gouvernement doit récupérer pour garantir les services au profit de chacun. Il doit cesser de faire les poches de personnes déjà précarisées", poursuit la régionale liégeoise, selon laquelle "le gouvernement a un mois pour éviter cette grève. La balle est désormais dans son camp". (Belga)