Cet appel n'est pas sans importance: dans les entreprises dotées d'organes de concertation, les délégués syndicaux doivent en effet donner leur accord à la mise en service d'intérimaires en cas d'accroissement temporaire de la charge de travail.

"Accent Jobs ne respecte pas l'organisation d'élections sociales, alors nous demandons de manière expresse à ce que nos délégués syndicaux fassent revoir cette collaboration au sein des instances de concertation. Précisons que l'intention n'est pas de mettre les travailleurs d'Accent Jobs directement ou indirectement sous pression en se portant candidat aux élections sociales", a précisé le syndicat socialiste dans un communiqué. "La démarche de la FGTB ne vise ni les travailleurs d'Accent Jobs, ni les intérimaires. Elle se dresse contre l'attitude scandaleuse de leur employeur", a-t-il ajouté en disant "attendre de la part d'Accent Jobs une déclaration non équivoque renonçant aux initiatives que la direction avait annoncées."

En attendant, le Setca continuera à recruter des candidats aux élections sociales au sein de l'entreprise incriminée, a encore assuré la FGTB.

Accent Jobs a été sous le feu des critiques cette semaine après avoir promis à ses travailleurs un jour de congé supplémentaire et un smartphone si aucun candidat ne se présente aux élections sociales de mai prochain.

Cet appel n'est pas sans importance: dans les entreprises dotées d'organes de concertation, les délégués syndicaux doivent en effet donner leur accord à la mise en service d'intérimaires en cas d'accroissement temporaire de la charge de travail. "Accent Jobs ne respecte pas l'organisation d'élections sociales, alors nous demandons de manière expresse à ce que nos délégués syndicaux fassent revoir cette collaboration au sein des instances de concertation. Précisons que l'intention n'est pas de mettre les travailleurs d'Accent Jobs directement ou indirectement sous pression en se portant candidat aux élections sociales", a précisé le syndicat socialiste dans un communiqué. "La démarche de la FGTB ne vise ni les travailleurs d'Accent Jobs, ni les intérimaires. Elle se dresse contre l'attitude scandaleuse de leur employeur", a-t-il ajouté en disant "attendre de la part d'Accent Jobs une déclaration non équivoque renonçant aux initiatives que la direction avait annoncées." En attendant, le Setca continuera à recruter des candidats aux élections sociales au sein de l'entreprise incriminée, a encore assuré la FGTB. Accent Jobs a été sous le feu des critiques cette semaine après avoir promis à ses travailleurs un jour de congé supplémentaire et un smartphone si aucun candidat ne se présente aux élections sociales de mai prochain.