La mesure s'inscrit dans un plan de relance appelé "4X4". Celui-ci contient des volets économiques (avec notamment le soutien du pouvoir d'achat), social, écologique et numérique. "On veut donc que la tranche exonérée d'impôt passe à 10.000 euros, et que l'on augmente les frais forfaitaires à 5.000 euros pour tout le monde. C'est dans cette tranche de bas salaires que l'impact est le plus significatif. C'est une manière de soutenir les ménages les plus précaires, et de soutenir la consommation intérieure", explique M. Timmermans. Si l'idée de base est de simplifier, il est surtout question d'"amener le niveau de salaire net à un niveau beaucoup plus intéressant que les allocations de chômage" et d'éviter les pièges à la promotion. (Belga)

La mesure s'inscrit dans un plan de relance appelé "4X4". Celui-ci contient des volets économiques (avec notamment le soutien du pouvoir d'achat), social, écologique et numérique. "On veut donc que la tranche exonérée d'impôt passe à 10.000 euros, et que l'on augmente les frais forfaitaires à 5.000 euros pour tout le monde. C'est dans cette tranche de bas salaires que l'impact est le plus significatif. C'est une manière de soutenir les ménages les plus précaires, et de soutenir la consommation intérieure", explique M. Timmermans. Si l'idée de base est de simplifier, il est surtout question d'"amener le niveau de salaire net à un niveau beaucoup plus intéressant que les allocations de chômage" et d'éviter les pièges à la promotion. (Belga)