Le syndicat chrétien a rejeté mardi plus tôt dans la journée le préaccord conclu lundi soir tandis que la CGSP a indiqué qu'elle ne défendait pas l'accord. Elle en a toutefois informé le personnel pour qu'il se fasse sa propre opinion. "Le préaccord contient un grand nombre d'éléments positifs qui peuvent représenter une avancée importante pour le bien-être des employés et pour l'avenir de bpost. Nous sommes prêts à poursuivre le développement de ce pré-accord pour aboutir à un plan qui est satisfaisant pour tous les employés. Nous espérons recevoir rapidement un mandat des partenaires sociaux pour y parvenir. Je tiens à dire que nous avons travaillé de manière constructive et intensive au cours de ces derniers jours, j'aimerais maintenant aboutir à des solutions concrètes", a indiqué Koen Van Gerven, CEO de bpost. Les propositions du préaccord portent entre autres sur la prise en charge du pic de fin d'année et sur une bonne répartition du travail grâce à des recrues supplémentaires par le biais de processus de sélection grandement simplifiés. L'accord prévoit également la garantie que les réorganisations ne se poursuivront pas dans leur forme actuelle. Le personnel de bpost a fait grève du 7 au 12 décembre. Si deux syndicats ne sont pas satisfaits du préaccord, les actions sociales ont été suspendues. (Belga)

Le syndicat chrétien a rejeté mardi plus tôt dans la journée le préaccord conclu lundi soir tandis que la CGSP a indiqué qu'elle ne défendait pas l'accord. Elle en a toutefois informé le personnel pour qu'il se fasse sa propre opinion. "Le préaccord contient un grand nombre d'éléments positifs qui peuvent représenter une avancée importante pour le bien-être des employés et pour l'avenir de bpost. Nous sommes prêts à poursuivre le développement de ce pré-accord pour aboutir à un plan qui est satisfaisant pour tous les employés. Nous espérons recevoir rapidement un mandat des partenaires sociaux pour y parvenir. Je tiens à dire que nous avons travaillé de manière constructive et intensive au cours de ces derniers jours, j'aimerais maintenant aboutir à des solutions concrètes", a indiqué Koen Van Gerven, CEO de bpost. Les propositions du préaccord portent entre autres sur la prise en charge du pic de fin d'année et sur une bonne répartition du travail grâce à des recrues supplémentaires par le biais de processus de sélection grandement simplifiés. L'accord prévoit également la garantie que les réorganisations ne se poursuivront pas dans leur forme actuelle. Le personnel de bpost a fait grève du 7 au 12 décembre. Si deux syndicats ne sont pas satisfaits du préaccord, les actions sociales ont été suspendues. (Belga)