Le syndicat a interrogé les travailleurs du secteur qui ont fait part d'un "ras-le-bol" général. Dix priorités sont ressorties, à savoir notamment une revalorisation salariale, une augmentation du personnel, une diminution de la charge de travail, une meilleure planification des horaires, l'amélioration du matériel ou encore la réhumanisation du métier ainsi que sa reconnaissance comme métier lourd.

La CSC Services publics organisera donc des actions de sensibilisation du 24 octobre au 11 novembre sur les lieux de travail pour informer entre autres des résultats de l'enquête. Elle déposera en outre un préavis de grève générale pour la journée du 12 novembre 2019. "Les ministres compétents ont été informés des modalités des actions et de la journée de grève", a-t-elle précisé.