XL Airways et Aigle Azur font aussi partie des compagnies ayant dû mettre un terme à leurs activités récemment. Les faillites ont particulièrement pesé sur la fréquentation des aéroports de Ljubljana, Paris-Orly ou encore Fuerteventura. En Islande, l'arrêt de WOW se fait encore ressentir.

Brussels Airport a aussi invoqué ce phénomène pour expliquer ses moindres résultats des deux derniers mois.

La situation du fret aérien demeure par ailleurs préoccupante, avec une 11e baisse mensuelle consécutive.

Pour ACI Europe, cette situation est la conséquence des tensions commerciales mondiales, mais aussi des restrictions qui concernent encore les Boeing 737 MAX.

XL Airways et Aigle Azur font aussi partie des compagnies ayant dû mettre un terme à leurs activités récemment. Les faillites ont particulièrement pesé sur la fréquentation des aéroports de Ljubljana, Paris-Orly ou encore Fuerteventura. En Islande, l'arrêt de WOW se fait encore ressentir. Brussels Airport a aussi invoqué ce phénomène pour expliquer ses moindres résultats des deux derniers mois. La situation du fret aérien demeure par ailleurs préoccupante, avec une 11e baisse mensuelle consécutive. Pour ACI Europe, cette situation est la conséquence des tensions commerciales mondiales, mais aussi des restrictions qui concernent encore les Boeing 737 MAX.