Son résultat d'exploitation s'établit à 4,1 millions d'euros et l'entreprise termine l'année sur une perte nette de 1,9 million, après affectation de 5,3 millions d'euros à une réserve constituée pour faire face aux frais de déménagement liés à la construction de son nouveau siège à Bruxelles. C'est mieux que ce qu'elle avait budgété (- 5 millions). Sans cette mesure one shot, la RTBF aurait donc été dans le vert. L'ebitda quant à lui passe de 13,3 à 15,1 millions d'euros. Au niveau des recettes, la RTBF a connu une augmentation de sa dotation de 3 % (308,9 millions) et une hausse de 21 % de ses recettes publicitaires (70,7 millions). Au total, les revenus globaux ont progressé de 7,2% à 410,7 millions. Pour 2022, la RTBF n'anticipe pas un retour à la situation financière d'avant covid. Elle a budgété une perte nette similaire à celle de 2021, soit 1,9 million. (Belga)

Son résultat d'exploitation s'établit à 4,1 millions d'euros et l'entreprise termine l'année sur une perte nette de 1,9 million, après affectation de 5,3 millions d'euros à une réserve constituée pour faire face aux frais de déménagement liés à la construction de son nouveau siège à Bruxelles. C'est mieux que ce qu'elle avait budgété (- 5 millions). Sans cette mesure one shot, la RTBF aurait donc été dans le vert. L'ebitda quant à lui passe de 13,3 à 15,1 millions d'euros. Au niveau des recettes, la RTBF a connu une augmentation de sa dotation de 3 % (308,9 millions) et une hausse de 21 % de ses recettes publicitaires (70,7 millions). Au total, les revenus globaux ont progressé de 7,2% à 410,7 millions. Pour 2022, la RTBF n'anticipe pas un retour à la situation financière d'avant covid. Elle a budgété une perte nette similaire à celle de 2021, soit 1,9 million. (Belga)