Après être passée de -1,4 en décembre 2015 à -3 en janvier et -6,6 en février, la courbe synthétique globale brute est remontée à -4,2 en mars. La moyenne de cette courbe sur la période 1980-2016 est de -7,6.

"Le climat des affaires s'est renforcé dans l'industrie manufacturière et, plus modérément, dans le commerce et les

services aux entreprises. Dans la construction, la hausse n'a été que très marginale", constate la Banque nationale de Belgique (BNB) dans un communiqué.

La courbe synthétique globale lissée, qui reflète quant à elle la tendance conjoncturelle sous-jacente, s'est très légèrement tassée sous l'influence des résultats négatifs des deux mois antérieurs, poursuit la BNB. Cette courbe est passée de -3,2 en décembre à -3,3 en janvier.

Après être passée de -1,4 en décembre 2015 à -3 en janvier et -6,6 en février, la courbe synthétique globale brute est remontée à -4,2 en mars. La moyenne de cette courbe sur la période 1980-2016 est de -7,6. "Le climat des affaires s'est renforcé dans l'industrie manufacturière et, plus modérément, dans le commerce et lesservices aux entreprises. Dans la construction, la hausse n'a été que très marginale", constate la Banque nationale de Belgique (BNB) dans un communiqué. La courbe synthétique globale lissée, qui reflète quant à elle la tendance conjoncturelle sous-jacente, s'est très légèrement tassée sous l'influence des résultats négatifs des deux mois antérieurs, poursuit la BNB. Cette courbe est passée de -3,2 en décembre à -3,3 en janvier.