"La Chine a promis de ne pas tirer la première, mais pour défendre les intérêts fondamentaux du pays et de sa population, elle est contrainte à une nécessaire riposte", a indiqué le ministère chinois du Commerce dans un communiqué. Le ministère ne précise pas les mesures qui seront prises, mais Pékin avait auparavant promis de rendre coup pour coup à Washington en imposant des taxes équivalentes sur des produits importés des Etats-Unis. "Les États-Unis ont violé les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et lancé la plus grande guerre commerciale de l'histoire économique à ce jour", a dénoncé le ministère, qui s'inquiète désormais "des turbulences sur les marchés mondiaux". Le ministère a indiqué sa volonté de s'en remettre à l'OMC et de travailler avec d'autres pays afin de "protéger le libre-échange", à l'heure où le président américain Donald Trump est engagé dans une bataille commerciale avec plusieurs alliés historiques des Etats-Unis. (Belga)

"La Chine a promis de ne pas tirer la première, mais pour défendre les intérêts fondamentaux du pays et de sa population, elle est contrainte à une nécessaire riposte", a indiqué le ministère chinois du Commerce dans un communiqué. Le ministère ne précise pas les mesures qui seront prises, mais Pékin avait auparavant promis de rendre coup pour coup à Washington en imposant des taxes équivalentes sur des produits importés des Etats-Unis. "Les États-Unis ont violé les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et lancé la plus grande guerre commerciale de l'histoire économique à ce jour", a dénoncé le ministère, qui s'inquiète désormais "des turbulences sur les marchés mondiaux". Le ministère a indiqué sa volonté de s'en remettre à l'OMC et de travailler avec d'autres pays afin de "protéger le libre-échange", à l'heure où le président américain Donald Trump est engagé dans une bataille commerciale avec plusieurs alliés historiques des Etats-Unis. (Belga)