Le front commun syndical a annoncé la semaine dernière l'organisation d'actions dans les prisons à partir du 2 juin pour dénoncer la reprise des visites ce lundi. La direction générale de l'administration pénitentiaire a élaboré un règlement strict afin d'assurer la distanciation sociale mais, d'après les organisations syndicales, la sécurité n'est pas assurée pour le personnel, les détenus et les visiteurs. Elles réclamaient donc des mesures supplémentaires. La CGSP indique mardi que les autorités ont accepté plusieurs de leurs revendications. Les visiteurs devront notamment porter un masque fourni par l'établissement pénitentiaire, qui répond aux critères de sécurité, et signer une déclaration sur l'honneur attestant qu'ils ne présentent pas de symptômes d'infection au Covid-19. Chaque salle de visite sera également évaluée en fonction de sa capacité. "Le bon sens était autour de la table, nous sommes satisfaits", se félicite Grégory Wallez, secrétaire fédéral CGSP. "Nous attendons maintenant les documents officiels que nous présenterons rapidement à notre base. Nous avons bon espoir que le préavis de grève soit levé et que les actions n'aient pas lieu car ces propositions rejoignent presque totalement nos demandes." (Belga)

Le front commun syndical a annoncé la semaine dernière l'organisation d'actions dans les prisons à partir du 2 juin pour dénoncer la reprise des visites ce lundi. La direction générale de l'administration pénitentiaire a élaboré un règlement strict afin d'assurer la distanciation sociale mais, d'après les organisations syndicales, la sécurité n'est pas assurée pour le personnel, les détenus et les visiteurs. Elles réclamaient donc des mesures supplémentaires. La CGSP indique mardi que les autorités ont accepté plusieurs de leurs revendications. Les visiteurs devront notamment porter un masque fourni par l'établissement pénitentiaire, qui répond aux critères de sécurité, et signer une déclaration sur l'honneur attestant qu'ils ne présentent pas de symptômes d'infection au Covid-19. Chaque salle de visite sera également évaluée en fonction de sa capacité. "Le bon sens était autour de la table, nous sommes satisfaits", se félicite Grégory Wallez, secrétaire fédéral CGSP. "Nous attendons maintenant les documents officiels que nous présenterons rapidement à notre base. Nous avons bon espoir que le préavis de grève soit levé et que les actions n'aient pas lieu car ces propositions rejoignent presque totalement nos demandes." (Belga)