L'escroquerie a été découverte après le départ à la pension du comptable et à la suite de la réorganisation du service qui a suivi. "Ni les services de la section de Verviers ni la confiance que nos affiliés nous témoignent chaque jour ne doivent souffrir de cette trahison. Il s'agit bien ici d'un acte isolé au nom d'un enrichissement personnel malhonnête qui bafoue toutes les valeurs que nous défendons au quotidien", précise la FGTB. "Pour l'heure, la Centrale Générale - FGTB et Horval s'en remettent totalement à la justice avec laquelle elles veulent collaborer le plus sereinement possible", ajoute-t-elle en indiquant qu'elle ne s'exprimera pas davantage. (Belga)