A la fin des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a perdu 650,23 points? à 20.977,11 points, pour tomber au plus bas depuis début février. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a de son côté cédé 2,45% (-39,70 points), à 1.577,41 points. Sur le volet des changes, le dollar refluait à 109,90 yens, contre 110,80 yens vendredi à la fermeture de la place tokyoïte, et l'euro descendait à 124,21 yens, contre 126,06 yens. Un tel recul des principales devises face à la monnaie nippone risque de rendre caduques les prévisions financières de grandes entreprises exportatrices japonaises qui ont parié sur des cours plus favorables, ce qui a poussé des actionnaires à se débarrasser de leurs titres. Vendredi à Wall Street, les trois indices clefs (Dow Jones, S&P 500 et Nasdaq) avaient connu leur pire séance depuis le 3 janvier. "Les inquiétudes liées à l'économie mondiale sont de retour", avait alors commenté Alan Skrainka, de Cornerstone Wealth Management. (Belga)