Le holding public fédéral vient rejoindre dans l'actionnariat d'OndoDNA son homologue wallon SRIW, mais aussi l'invest hennuyer Sambrinvest et un bel ensemble d'actionnaires privés, parmi lesquels Jean Stéphenne (ex-patron de GSK), François Blondel (CEO de Kitozyme, serial entrepreneur), le fonds Inventures d'Olivier de Duve ou encore le holding coté Ackermans & van Haaren, via sa filiale Sofinim.

L'objectif de la nouvelle récolte de fonds est d'augmenter la taille de la base de données d'OncoDNA. La société basée à Gosselies a développé des tests avancés et complets de biomarqueurs pertinents du cancer et, parallèlement, mis au point et enrichi une base de données de connaissances et d'échanges d'expériences sur les traitements de cette maladie. En combinant les deux - les résultats des tests et leur intégration dans la base de données -, le but est d'identifier les traitements disponibles les mieux adaptés.

La société compte passer rapidement de 10.00 à 100.000 patients aidés.