Selon M. Mersch, l'IBAN est un numéro long et compliqué, ce qui le rend difficile à retenir et justifie un besoin de simplification. La BCE espère pouvoir mettre en place dans les trois ans ce nouveau système de paiement, qui sera applicable dans toute l'Europe. Il rendra plus facile le virement d'argent à l'étranger. La BCE est encore occupée à lever une série "d'obstacles techniques et juridiques", a encore précisé Yves Mersch. (Belga)

Selon M. Mersch, l'IBAN est un numéro long et compliqué, ce qui le rend difficile à retenir et justifie un besoin de simplification. La BCE espère pouvoir mettre en place dans les trois ans ce nouveau système de paiement, qui sera applicable dans toute l'Europe. Il rendra plus facile le virement d'argent à l'étranger. La BCE est encore occupée à lever une série "d'obstacles techniques et juridiques", a encore précisé Yves Mersch. (Belga)