Michel Claise, spécialisé dans les dossiers financiers, avait inculpé le patron d'UBS Belgique, Marcel Bruehwiler, en juin 2014 pour blanchiment, fraude fiscale grave organisée, organisation criminelle et exercice illégal de la profession d'intermédiaire financier en Belgique. Le parquet soupçonnait alors le responsable bancaire d'organiser la fuite d'importantes sommes afin de les soustraire à l'impôt. UBS aurait ainsi approché des clients très fortunés pour les convaincre d'ouvrir des comptes en Suisse. Il serait question de plusieurs milliards d'euros. (Belga)

Michel Claise, spécialisé dans les dossiers financiers, avait inculpé le patron d'UBS Belgique, Marcel Bruehwiler, en juin 2014 pour blanchiment, fraude fiscale grave organisée, organisation criminelle et exercice illégal de la profession d'intermédiaire financier en Belgique. Le parquet soupçonnait alors le responsable bancaire d'organiser la fuite d'importantes sommes afin de les soustraire à l'impôt. UBS aurait ainsi approché des clients très fortunés pour les convaincre d'ouvrir des comptes en Suisse. Il serait question de plusieurs milliards d'euros. (Belga)