Selon cette dernière, la foule était présente, samedi, dans les centres commerciaux couverts alors que les centres villes ont souffert de la météo maussade. Une majorité de commerçants interrogés fait néanmoins état de ventes équivalentes, voire supérieures à l'an dernier, précise l'UCM. "Ce succès relatif du premier week-end de soldes s'explique en partie par les remises importantes, qui ont attiré les clients à l'affût de bonnes affaires. Vu les stocks élevés, beaucoup de commerçants ont en effet dû démarrer avec des réductions plus importantes que l'année passée. Elles étaient d'entrée de jeu supérieures à 30% dans plus de quatre magasins sur dix", ajoute-t-elle. Samedi, la fédération du commerce et des services Comeos avait quant à elle fait état d'un démarrage très lent des soldes en raison d'une météo capricieuse.

Selon cette dernière, la foule était présente, samedi, dans les centres commerciaux couverts alors que les centres villes ont souffert de la météo maussade. Une majorité de commerçants interrogés fait néanmoins état de ventes équivalentes, voire supérieures à l'an dernier, précise l'UCM. "Ce succès relatif du premier week-end de soldes s'explique en partie par les remises importantes, qui ont attiré les clients à l'affût de bonnes affaires. Vu les stocks élevés, beaucoup de commerçants ont en effet dû démarrer avec des réductions plus importantes que l'année passée. Elles étaient d'entrée de jeu supérieures à 30% dans plus de quatre magasins sur dix", ajoute-t-elle. Samedi, la fédération du commerce et des services Comeos avait quant à elle fait état d'un démarrage très lent des soldes en raison d'une météo capricieuse.