L'organisation a consulté à ce sujet, en Wallonie et à Bruxelles, plusieurs centaines de commerçants des secteurs concernés par les soldes, comme les chaussures et l'habillement. Sur 700 répondants, 61% se prononcent pour un report au mois d'août. A peine 17% pensent qu'il ne faut pas changer de mois. "Vu les circonstances, la période d'attente (interdiction d'annoncer des ristournes mais possibilité d'offres couplées) devrait donc s'étendre sur deux mois, voire commencer dès la réouverture des magasins", explique l'UCM dans un communiqué. Également interrogés sur un éventuel coup de pouce qui pourrait les aider à la réouverture, les commerçants ont notamment proposé de lancer une grande campagne de sensibilisation des consommateurs pour les inciter à fréquenter les commerces indépendants de proximité. (Belga)

L'organisation a consulté à ce sujet, en Wallonie et à Bruxelles, plusieurs centaines de commerçants des secteurs concernés par les soldes, comme les chaussures et l'habillement. Sur 700 répondants, 61% se prononcent pour un report au mois d'août. A peine 17% pensent qu'il ne faut pas changer de mois. "Vu les circonstances, la période d'attente (interdiction d'annoncer des ristournes mais possibilité d'offres couplées) devrait donc s'étendre sur deux mois, voire commencer dès la réouverture des magasins", explique l'UCM dans un communiqué. Également interrogés sur un éventuel coup de pouce qui pourrait les aider à la réouverture, les commerçants ont notamment proposé de lancer une grande campagne de sensibilisation des consommateurs pour les inciter à fréquenter les commerces indépendants de proximité. (Belga)