Par rapport à 2015, l'occupation de personnel dans les entreprises existantes a augmenté, en 2018, de 9,7% dans les services, de 8,5% dans le commerce, de 4% dans le non-marchand et de 2,7% dans l'industrie. En termes d'équivalents temps plein, la hausse est de 11,8% dans les services, de 8,9% dans le commerce ou encore de 5,5% dans le non-marchand. "Une poursuite de la tendance de l'occupation croissante ne résoudrait tout de même pas du jour au lendemain la pénurie sur le marché de travail belge. C'est une constatation, aucunement une invitation à endiguer l'augmentation des occupations. Au contraire. Dans l'industrie manufacturière - un secteur avec de nombreuses opportunités d'occupation pour les personnes peu qualifiées - cette augmentation aurait bien besoin d'un coup de pouce", explique Benoît Caufriez, directeur Arceta Consult. "Les entreprises existantes aussi doivent recevoir un soutien suffisant pour leur permettre de grandir. Les autorités feraient donc mieux de ne pas se concentrer uniquement sur les nouvelles entreprises." (Belga)