"D'ici vendredi prochain, nous adopterons un décret-loi pour soutenir l'économie pour tous les territoires et secteurs touchés, sur tout le territoire national", a déclaré Roberto Gualtieri, dans un entretien publié dimanche dans le quotidien La Repubblica. "Il s'agira d'une enveloppe de fonds supplémentaires de 3,6 mds d'euros, équivalent à 0,2% du PIB", a-t-il ajouté. Cette aide, qui devra avoir l'aval du parlement italien et de l'UE, pourra prendre diverses formes, dont des crédits d'impôts pour les entreprises. "Je n'ai pas de raison de craindre que Bruxelles puisse contester notre demande", a commenté le ministre de l'économie. M. Gualtieri indique d'ailleurs qu'un éventuel plan d'action au niveau européen sera à l'ordre du jour de la réunion du 16 mars de l'Eurogroupe, cénacle des 19 ministres des finances de la zone euro. Le déficit public de l'Italie pour l'ensemble de l'année 2019 -qui doit être annoncé lundi par l'Institut national des statistiques- devrait se situer "entre 1,6 et 1,7%" du produit intérieur brut (PIB), a indiqué par ailleurs le ministre italien, en qualifiant de "très bonnes" les finances publiques italiennes. L'épidémie de Coronavirus aura toutefois un impact sur l'économie au premier trimestre 2020, a-t-il ajouté. Vendredi, le gouvernement avait déjà annoncé une série de mesures d'aide immédiates de soutien aux entreprises et aux populations se trouvant autour des onze petites villes du nord de l'Italie mises en quarantaine en raison de la présence de foyers de l'épidémie italienne de pneumonie virale. (Belga)

"D'ici vendredi prochain, nous adopterons un décret-loi pour soutenir l'économie pour tous les territoires et secteurs touchés, sur tout le territoire national", a déclaré Roberto Gualtieri, dans un entretien publié dimanche dans le quotidien La Repubblica. "Il s'agira d'une enveloppe de fonds supplémentaires de 3,6 mds d'euros, équivalent à 0,2% du PIB", a-t-il ajouté. Cette aide, qui devra avoir l'aval du parlement italien et de l'UE, pourra prendre diverses formes, dont des crédits d'impôts pour les entreprises. "Je n'ai pas de raison de craindre que Bruxelles puisse contester notre demande", a commenté le ministre de l'économie. M. Gualtieri indique d'ailleurs qu'un éventuel plan d'action au niveau européen sera à l'ordre du jour de la réunion du 16 mars de l'Eurogroupe, cénacle des 19 ministres des finances de la zone euro. Le déficit public de l'Italie pour l'ensemble de l'année 2019 -qui doit être annoncé lundi par l'Institut national des statistiques- devrait se situer "entre 1,6 et 1,7%" du produit intérieur brut (PIB), a indiqué par ailleurs le ministre italien, en qualifiant de "très bonnes" les finances publiques italiennes. L'épidémie de Coronavirus aura toutefois un impact sur l'économie au premier trimestre 2020, a-t-il ajouté. Vendredi, le gouvernement avait déjà annoncé une série de mesures d'aide immédiates de soutien aux entreprises et aux populations se trouvant autour des onze petites villes du nord de l'Italie mises en quarantaine en raison de la présence de foyers de l'épidémie italienne de pneumonie virale. (Belga)