Le président Rohani se rend en Italie et en France la semaine prochaine, du 25 au 27 janvier, sa première visite officielle en Europe qui survient après la fin de l'isolement de l'Iran avec l'entrée en vigueur de l'accord nucléaire et la levée des sanctions internationales. "Nous avons besoin de 400 avions long courrier et de 100 avions court courrier", a ajouté le ministre des Transports. L'Iran possède actuellement 256 avions dont "150 sont opérationnels actuellement (...) et avec une moyenne d'âge d'environ 20 ans", a précisé M. Akhoundi. L'entrée en vigueur de l'accord nucléaire il y a plus d'une semaine a permis la levée d'une grande partie des sanctions internationales, notamment européennes et surtout américaines, décrétées il y a 36 ans, qui empêchaient l'Iran d'acheter des avions neufs. (Belga)

Le président Rohani se rend en Italie et en France la semaine prochaine, du 25 au 27 janvier, sa première visite officielle en Europe qui survient après la fin de l'isolement de l'Iran avec l'entrée en vigueur de l'accord nucléaire et la levée des sanctions internationales. "Nous avons besoin de 400 avions long courrier et de 100 avions court courrier", a ajouté le ministre des Transports. L'Iran possède actuellement 256 avions dont "150 sont opérationnels actuellement (...) et avec une moyenne d'âge d'environ 20 ans", a précisé M. Akhoundi. L'entrée en vigueur de l'accord nucléaire il y a plus d'une semaine a permis la levée d'une grande partie des sanctions internationales, notamment européennes et surtout américaines, décrétées il y a 36 ans, qui empêchaient l'Iran d'acheter des avions neufs. (Belga)