Quiconque a déjà tenté d'utiliser internet dans le train ou dans la voiture a remarqué que la connexion n'est pas toujours stable ou rapide. Les antennes GSM ont seulement une accessibilité restreinte, ce qui induit un changement fréquent d'antenne. La connexion disparaît alors parfois et cela induit des coûts supplémentaires pour les opérateurs. Les scientifiques de l'université d'Anvers ont développé un algorithme unique qui peut offrir une solution. "L'algorithme peut, sans activer le GPS, prédire où les utilisateurs vont se déplacer et donc les antennes GSM qui vont être utilisées. Lors des simulations, il est apparu que le changement d'antennes peut être ainsi réduit de 20%." Par ailleurs, des scientifiques gantois ont examiné la possibilité, pour les opérateurs de télécommunication, d'augmenter la capacité de leurs réseaux 4G. Ils se sont penchés sur une connexion automatique au meilleur signal wifi ou 4G des environs. "Aujourd'hui, cela peut être fait par chaque appareil autonome." "Mais nous devons maintenant examiner une technologie intelligente par laquelle la distribution des utilisateurs - sur le réseau mobile - peut être optimalisée automatiquement. De cette manière, nous avons pu, durant les tests, augmenter la rapidité moyenne du transfert des données jusqu'à 85%." La technologie peut être mise en ?uvre à court terme. (Belga)

Quiconque a déjà tenté d'utiliser internet dans le train ou dans la voiture a remarqué que la connexion n'est pas toujours stable ou rapide. Les antennes GSM ont seulement une accessibilité restreinte, ce qui induit un changement fréquent d'antenne. La connexion disparaît alors parfois et cela induit des coûts supplémentaires pour les opérateurs. Les scientifiques de l'université d'Anvers ont développé un algorithme unique qui peut offrir une solution. "L'algorithme peut, sans activer le GPS, prédire où les utilisateurs vont se déplacer et donc les antennes GSM qui vont être utilisées. Lors des simulations, il est apparu que le changement d'antennes peut être ainsi réduit de 20%." Par ailleurs, des scientifiques gantois ont examiné la possibilité, pour les opérateurs de télécommunication, d'augmenter la capacité de leurs réseaux 4G. Ils se sont penchés sur une connexion automatique au meilleur signal wifi ou 4G des environs. "Aujourd'hui, cela peut être fait par chaque appareil autonome." "Mais nous devons maintenant examiner une technologie intelligente par laquelle la distribution des utilisateurs - sur le réseau mobile - peut être optimalisée automatiquement. De cette manière, nous avons pu, durant les tests, augmenter la rapidité moyenne du transfert des données jusqu'à 85%." La technologie peut être mise en ?uvre à court terme. (Belga)