Les prix à la consommation ont bondi de 8,6% sur un an, contre 8,3% le mois dernier, selon l'indice des prix à la consommation (CPI) publié vendredi par le département du Travail. La hausse atteint 1,0% sur un mois après +0,3% en avril. "Nous devons faire plus - et rapidement" pour ralentir l'inflation, a affirmé Joe Biden dans un communiqué, en rappelant qu'il s'agissait de sa "priorité économique". Ces chiffres sont mauvais pour Joe Biden à quelques mois d'une échéance électorale cruciale, qui verra le renouvellement d'une large partie des élus du Congrès. "Mon administration continuera à faire tout ce qui est en son pouvoir pour faire baisser les prix pour le peuple américain", a-t-il promis, appelant également le Congrès - le Parlement américain - à adopter rapidement un texte de loi pour empêcher les transporteurs maritimes de gonfler les prix. Gouvernement, Congrès, banque centrale: "nous avons tous notre part à faire pour réduire l'inflation", a-t-il souligné. Il s'en est également pris aux géants pétroliers américains, afin qu'ils "n'utilisent pas les difficultés créées par la guerre en Ukraine comme une raison d'aggraver les choses pour les familles avec des prises de bénéfices excessives ou des hausses de prix". "Exxon a gagné plus d'argent que Dieu ce trimestre", a ensuite plaisanté le président américain à l'issue d'un discours au port de Los Angeles (Californie), reprochant de nouveau au pétrolier de ne pas pomper plus de pétrole, ce qui pourrait faire baisser les prix, dans le simple but de faire grimper ses bénéfices. La compagnie a ensuite chuté à Wall Street, perdant 1,8%. (Belga)

Les prix à la consommation ont bondi de 8,6% sur un an, contre 8,3% le mois dernier, selon l'indice des prix à la consommation (CPI) publié vendredi par le département du Travail. La hausse atteint 1,0% sur un mois après +0,3% en avril. "Nous devons faire plus - et rapidement" pour ralentir l'inflation, a affirmé Joe Biden dans un communiqué, en rappelant qu'il s'agissait de sa "priorité économique". Ces chiffres sont mauvais pour Joe Biden à quelques mois d'une échéance électorale cruciale, qui verra le renouvellement d'une large partie des élus du Congrès. "Mon administration continuera à faire tout ce qui est en son pouvoir pour faire baisser les prix pour le peuple américain", a-t-il promis, appelant également le Congrès - le Parlement américain - à adopter rapidement un texte de loi pour empêcher les transporteurs maritimes de gonfler les prix. Gouvernement, Congrès, banque centrale: "nous avons tous notre part à faire pour réduire l'inflation", a-t-il souligné. Il s'en est également pris aux géants pétroliers américains, afin qu'ils "n'utilisent pas les difficultés créées par la guerre en Ukraine comme une raison d'aggraver les choses pour les familles avec des prises de bénéfices excessives ou des hausses de prix". "Exxon a gagné plus d'argent que Dieu ce trimestre", a ensuite plaisanté le président américain à l'issue d'un discours au port de Los Angeles (Californie), reprochant de nouveau au pétrolier de ne pas pomper plus de pétrole, ce qui pourrait faire baisser les prix, dans le simple but de faire grimper ses bénéfices. La compagnie a ensuite chuté à Wall Street, perdant 1,8%. (Belga)