"A l'aube de prises de décisions importantes pour la Belgique, le BSDI ("Belgian Security and Defense Industry"), en qualité de représentant de l'industrie de la sécurité et de la défense belge, a le ferme espoir que le gouvernement fédéral prenne une position positive sur les différents projets majeurs d'investissements militaires", écrit-t-il dans un communiqué. Le BSDI cite les programmes ACCAP (le remplacement des F-16 par 34 nouveaux chasseurs-bombardiers), CAMO (l'achat de nouveaux blindés pour la composante Terre), drones et bientôt N-MCM (l'acquisition de nouveaux navires de lutte contre les mines en coopération avec les Pays-Bas).

"Ces décisions mettraient fin à de longs processus d'acquisition et constitueraient une étape importante dans la finalisation de ces projets qui sont de nature non seulement à répondre aux besoins opérationnels futurs mais qui auraient également des retombées économiques importantes pour l'industrie de sécurité et de défense belge et également pour le monde académique", a ajouté cette association.

Quatre autres entreprises - Belgium Engine Center, Esterline, Feronyl et Solvay - ont elles aussi rappelé, dans une opinion diffusée mercredi soir, que des programmes d'achats militaires de cette envergure s'accompagnent d'opportunités de développement technologique et scientifique extraordinaires, auxquelles nos entreprises basées en Wallonie, en Flandre et à Bruxelles participent activement. "Ces retours industriels transcendent les aspects purement militaires et profitent à l'économie du pays dans son entièreté", soulignent ces entreprises, dont certaines sont déjà associées au programme de l'avion de combat américain F-35 Lightning II.

"A l'aube de prises de décisions importantes pour la Belgique, le BSDI ("Belgian Security and Defense Industry"), en qualité de représentant de l'industrie de la sécurité et de la défense belge, a le ferme espoir que le gouvernement fédéral prenne une position positive sur les différents projets majeurs d'investissements militaires", écrit-t-il dans un communiqué. Le BSDI cite les programmes ACCAP (le remplacement des F-16 par 34 nouveaux chasseurs-bombardiers), CAMO (l'achat de nouveaux blindés pour la composante Terre), drones et bientôt N-MCM (l'acquisition de nouveaux navires de lutte contre les mines en coopération avec les Pays-Bas). "Ces décisions mettraient fin à de longs processus d'acquisition et constitueraient une étape importante dans la finalisation de ces projets qui sont de nature non seulement à répondre aux besoins opérationnels futurs mais qui auraient également des retombées économiques importantes pour l'industrie de sécurité et de défense belge et également pour le monde académique", a ajouté cette association. Quatre autres entreprises - Belgium Engine Center, Esterline, Feronyl et Solvay - ont elles aussi rappelé, dans une opinion diffusée mercredi soir, que des programmes d'achats militaires de cette envergure s'accompagnent d'opportunités de développement technologique et scientifique extraordinaires, auxquelles nos entreprises basées en Wallonie, en Flandre et à Bruxelles participent activement. "Ces retours industriels transcendent les aspects purement militaires et profitent à l'économie du pays dans son entièreté", soulignent ces entreprises, dont certaines sont déjà associées au programme de l'avion de combat américain F-35 Lightning II.