"Il s'agit aussi bien d'emplois dans de grandes entreprises de production que de fonctions chez des sous-traitants", ajoute-t-il. Parmi les entreprises qui embauchent, le constructeur d'autobus VDL de Roulers a récemment décroché quelques beaux contrats. L'entreprise recherche dès lors constamment de nouveaux collaborateurs. Dix postes y sont actuellement vacants. Le sous-traitant C-Mac Elektromag, qui produit des composants électroniques pour les constructeurs automobiles, recherche, lui, six nouveaux collaborateurs. Cette année, Audi Brussels se prépare également à la production d'un véhicule entièrement électrique et cherche, pour ce faire, à embaucher une centaine de nouveaux travailleurs. "L'industrie automobile dans notre pays s'adapte pleinement à l'évolution vers la mobilité électrique", constate Marc Lambotte. "Cela signifie qu'il faut également de nouvelles compétences sur le terrain. Les travailleurs existants, en se recyclant, et de nouveaux collaborateurs doivent utiliser davantage d'applications électroniques et de technologies liées aux batteries. Les candidats dotés d'une formation en électronique sont donc bien placés, mais les entreprises recherchent aussi des spécialistes des TIC (des Embedded Software Engineers, par exemple) ainsi que des analystes de données", poursuit-il. Les offres d'emploi disponibles peuvent être consultées sur le site web: www.BEAutomotive.be. (Belga)

"Il s'agit aussi bien d'emplois dans de grandes entreprises de production que de fonctions chez des sous-traitants", ajoute-t-il. Parmi les entreprises qui embauchent, le constructeur d'autobus VDL de Roulers a récemment décroché quelques beaux contrats. L'entreprise recherche dès lors constamment de nouveaux collaborateurs. Dix postes y sont actuellement vacants. Le sous-traitant C-Mac Elektromag, qui produit des composants électroniques pour les constructeurs automobiles, recherche, lui, six nouveaux collaborateurs. Cette année, Audi Brussels se prépare également à la production d'un véhicule entièrement électrique et cherche, pour ce faire, à embaucher une centaine de nouveaux travailleurs. "L'industrie automobile dans notre pays s'adapte pleinement à l'évolution vers la mobilité électrique", constate Marc Lambotte. "Cela signifie qu'il faut également de nouvelles compétences sur le terrain. Les travailleurs existants, en se recyclant, et de nouveaux collaborateurs doivent utiliser davantage d'applications électroniques et de technologies liées aux batteries. Les candidats dotés d'une formation en électronique sont donc bien placés, mais les entreprises recherchent aussi des spécialistes des TIC (des Embedded Software Engineers, par exemple) ainsi que des analystes de données", poursuit-il. Les offres d'emploi disponibles peuvent être consultées sur le site web: www.BEAutomotive.be. (Belga)