Les Etats-Unis ont enregistré 941 morts supplémentaires liées au coronavirus dans les dernières 24 heures, portant à 113.774 le nombre de décès dans le pays, selon le comptage jeudi de l'université Johns Hopkins. La hausse du nombre d'hospitalisations dans plusieurs Etats, dont le Texas et la Caroline du Nord, fait craindre une deuxième vague qui ferait encore plus de dégâts et viendrait ralentir la lente reprise économique. Par conséquent, "les devises refuges comme le yen, le franc suisse, mais également le dollar ont été à nouveau demandées", a commenté Thu Lan Nguyen, analyste pour Commerzbank, même si le mouvement s'est essoufflé pendant les échanges asiatiques. La reprise de l'euro face au dollar en début de séance européenne laissait par ailleurs les analystes perplexes, la majorité s'attendant à une plus forte baisse de la devise européenne. Le fonds de relance de 750 milliards d'euros proposé par la Commission européenne, qui serait financé par des emprunts émis par l'exécutif européen au nom de l'UE, serait une grande première, mais les négociations s'annoncent difficiles tandis que les Premiers ministres de quatre pays d'Europe centrale ont appelé jeudi à une distribution "équitable". (Belga)

Les Etats-Unis ont enregistré 941 morts supplémentaires liées au coronavirus dans les dernières 24 heures, portant à 113.774 le nombre de décès dans le pays, selon le comptage jeudi de l'université Johns Hopkins. La hausse du nombre d'hospitalisations dans plusieurs Etats, dont le Texas et la Caroline du Nord, fait craindre une deuxième vague qui ferait encore plus de dégâts et viendrait ralentir la lente reprise économique. Par conséquent, "les devises refuges comme le yen, le franc suisse, mais également le dollar ont été à nouveau demandées", a commenté Thu Lan Nguyen, analyste pour Commerzbank, même si le mouvement s'est essoufflé pendant les échanges asiatiques. La reprise de l'euro face au dollar en début de séance européenne laissait par ailleurs les analystes perplexes, la majorité s'attendant à une plus forte baisse de la devise européenne. Le fonds de relance de 750 milliards d'euros proposé par la Commission européenne, qui serait financé par des emprunts émis par l'exécutif européen au nom de l'UE, serait une grande première, mais les négociations s'annoncent difficiles tandis que les Premiers ministres de quatre pays d'Europe centrale ont appelé jeudi à une distribution "équitable". (Belga)