La ministre libérale estime ainsi dans sa missive que l'indemnisation due à Electrabel en cas de fermeture anticipée de Doel 1 et 2 s'inscrit dans le cadre du droit commun. Elle souligne également que le développement des énergies renouvelables n'est pas lésé par la prolongation des réacteurs. La révision à la baisse de la taxe nucléaire ne constitue pas non plus une aide illégale d'État selon Marie-Christine Marghem, celle-ci ayant évolué en fonction des prix du marché. L'opposition note déjà que la ministre n'a pas mentionné le rapport d'Elia stipulant que Doel 1 et 2 n'étaient pas nécessaires pour assurer la sécurité d'approvisionnement du pays. (Belga)

La ministre libérale estime ainsi dans sa missive que l'indemnisation due à Electrabel en cas de fermeture anticipée de Doel 1 et 2 s'inscrit dans le cadre du droit commun. Elle souligne également que le développement des énergies renouvelables n'est pas lésé par la prolongation des réacteurs. La révision à la baisse de la taxe nucléaire ne constitue pas non plus une aide illégale d'État selon Marie-Christine Marghem, celle-ci ayant évolué en fonction des prix du marché. L'opposition note déjà que la ministre n'a pas mentionné le rapport d'Elia stipulant que Doel 1 et 2 n'étaient pas nécessaires pour assurer la sécurité d'approvisionnement du pays. (Belga)