"Nous avons conclu il y a quelques jours un protocole d'entente avec Moderna pour construire ici chez nous, au Canada, un établissement à la pointe de la technologie pour la fabrication de vaccins ARN messager et qui pourra nous assister en cas de pandémie", a annoncé en conférence de presse le ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, François-Philippe Champagne. Les nouvelles installations de Moderna permettront de fabriquer des vaccins contre plusieurs types de maladies. "Si un nouveau virus émerge, une nouvelle souche de Zika, d'Ébola, de coronavirus ou de grippe, le gouvernement canadien pourra décider d'utiliser les vaccins en partie ou en totalité. Ce sera à son entière discrétion. C'est une collaboration basée sur le long terme qui nous est chère", a affirmé Stéphane Bancel, le PDG de Moderna. Cette usine sera la première de Moderna à l'extérieur des États-Unis, a-t-il ajouté. Le dirigeant de l'entreprise pharmaceutique a fait savoir que les plans ont été réalisés et qu'il ne reste plus qu'à déterminer l'emplacement. "La sélection du site aura lieu dans les semaines et les mois qui arrivent en discutant avec les différentes provinces", a affirmé M. Bancel, au palais des congrès de Montréal, l'un des plus grands centres de vaccination contre le Covid-19 au Québec. La participation financière du Canada dans ce protocole d'entente n'a pas été dévoilée. L'entreprise investira "plusieurs centaines de millions de dollars" dans ces nouvelles installations, a indiqué M. Champagne. Stéphane Bancel s'attend à ce que la future usine, qui pourrait produire ses premiers vaccins en 2024, produise quelque 30 millions de doses de vaccins, une quantité qu'il a qualifiée comme étant "une capacité de démarrage". "Au cours des six à neuf derniers mois (...) des dizaines de pays nous ont contactés pour construire des usines chez eux. Le Canada a été le pays à bouger le plus rapidement. Nous prévoyons de bâtir d'autres usines dans le monde sur un modèle similaire", a assuré M. Bancel. Le vaccin de Moderna est l'un des quatre vaccins contre le coronavirus approuvés par Santé Canada. Il a également reçu le feu vert de l'Agence européenne des médicaments (EMA). (Belga)

"Nous avons conclu il y a quelques jours un protocole d'entente avec Moderna pour construire ici chez nous, au Canada, un établissement à la pointe de la technologie pour la fabrication de vaccins ARN messager et qui pourra nous assister en cas de pandémie", a annoncé en conférence de presse le ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, François-Philippe Champagne. Les nouvelles installations de Moderna permettront de fabriquer des vaccins contre plusieurs types de maladies. "Si un nouveau virus émerge, une nouvelle souche de Zika, d'Ébola, de coronavirus ou de grippe, le gouvernement canadien pourra décider d'utiliser les vaccins en partie ou en totalité. Ce sera à son entière discrétion. C'est une collaboration basée sur le long terme qui nous est chère", a affirmé Stéphane Bancel, le PDG de Moderna. Cette usine sera la première de Moderna à l'extérieur des États-Unis, a-t-il ajouté. Le dirigeant de l'entreprise pharmaceutique a fait savoir que les plans ont été réalisés et qu'il ne reste plus qu'à déterminer l'emplacement. "La sélection du site aura lieu dans les semaines et les mois qui arrivent en discutant avec les différentes provinces", a affirmé M. Bancel, au palais des congrès de Montréal, l'un des plus grands centres de vaccination contre le Covid-19 au Québec. La participation financière du Canada dans ce protocole d'entente n'a pas été dévoilée. L'entreprise investira "plusieurs centaines de millions de dollars" dans ces nouvelles installations, a indiqué M. Champagne. Stéphane Bancel s'attend à ce que la future usine, qui pourrait produire ses premiers vaccins en 2024, produise quelque 30 millions de doses de vaccins, une quantité qu'il a qualifiée comme étant "une capacité de démarrage". "Au cours des six à neuf derniers mois (...) des dizaines de pays nous ont contactés pour construire des usines chez eux. Le Canada a été le pays à bouger le plus rapidement. Nous prévoyons de bâtir d'autres usines dans le monde sur un modèle similaire", a assuré M. Bancel. Le vaccin de Moderna est l'un des quatre vaccins contre le coronavirus approuvés par Santé Canada. Il a également reçu le feu vert de l'Agence européenne des médicaments (EMA). (Belga)