Techspace Aero va donc devenir Safran Aero Boosters pour son activité principale, la conception et la fabrication de "boosters", compresseurs basse pression. Quant aux filiales ACI (réservoirs d'huile) et Cenco (banc d'essais moteurs), elles seront respectivement rebaptisées Safran Oil Systems et Safran Test Cells. Cette évolution découle d'une politique de groupe de la part de Safran, maison mère de Techspace. "Il s'agit d'une stratégie du groupe qui souhaite capitaliser davantage sur la puissance de sa marque, désormais connue à l'échelle mondiale", explique Yves Prete, le patron de Techspace Aero. Celui-ci témoigne de la bonne santé de l'entreprise liégeoise: "Nous avons plus que doublé notre chiffre d'affaires depuis 2010, à 652 millions d'euros", affirme-t-il. L'entreprise qui emploie 1.450 personnes compte recruter en 2016 environ 60 ouvriers, 30 employés et 50 cadres, principalement des ingénieurs. (Belga)

Techspace Aero va donc devenir Safran Aero Boosters pour son activité principale, la conception et la fabrication de "boosters", compresseurs basse pression. Quant aux filiales ACI (réservoirs d'huile) et Cenco (banc d'essais moteurs), elles seront respectivement rebaptisées Safran Oil Systems et Safran Test Cells. Cette évolution découle d'une politique de groupe de la part de Safran, maison mère de Techspace. "Il s'agit d'une stratégie du groupe qui souhaite capitaliser davantage sur la puissance de sa marque, désormais connue à l'échelle mondiale", explique Yves Prete, le patron de Techspace Aero. Celui-ci témoigne de la bonne santé de l'entreprise liégeoise: "Nous avons plus que doublé notre chiffre d'affaires depuis 2010, à 652 millions d'euros", affirme-t-il. L'entreprise qui emploie 1.450 personnes compte recruter en 2016 environ 60 ouvriers, 30 employés et 50 cadres, principalement des ingénieurs. (Belga)