L'ECA a précisé que les pertes pour cette saison des clubs issus des 55 associations européennes sont estimées à 1,6 milliard d'euros et 2,4 milliards pour l'exercice suivant.

Parmi eux, un échantillon de dix championnats - l'Angleterre, l'Italie, l'Allemagne, l'Espagne, la France, la Turquie, les Pays-Bas, le Portugal, l'Écosse et la Pologne - devrait perdre 3,6 milliards d'euros, dont 1,5 milliard de recettes liées à la vente des tickets. Sept de ces dix championnats ont repris à huis clos. Les trois autres, la France, les Pays-Bas et l'Écosse, à l'instar de la Belgique, ont été arrêtées.

"Les résultats démontrent que l'impact financier du Covid-19, tel que nous l'observons actuellement, est un véritable choc sismique", a déclaré le CEO de l'ECA Charlie Marshall. "Il ne s'arrêtera pas dès le retour des compétitions. Il se poursuivra et nous en verrons encore les conséquences la saison prochaine. Nous devons prendre des mesures pour mettre sur pied un monde du football plus durable à long terme."

L'ECA a précisé que les pertes pour cette saison des clubs issus des 55 associations européennes sont estimées à 1,6 milliard d'euros et 2,4 milliards pour l'exercice suivant. Parmi eux, un échantillon de dix championnats - l'Angleterre, l'Italie, l'Allemagne, l'Espagne, la France, la Turquie, les Pays-Bas, le Portugal, l'Écosse et la Pologne - devrait perdre 3,6 milliards d'euros, dont 1,5 milliard de recettes liées à la vente des tickets. Sept de ces dix championnats ont repris à huis clos. Les trois autres, la France, les Pays-Bas et l'Écosse, à l'instar de la Belgique, ont été arrêtées. "Les résultats démontrent que l'impact financier du Covid-19, tel que nous l'observons actuellement, est un véritable choc sismique", a déclaré le CEO de l'ECA Charlie Marshall. "Il ne s'arrêtera pas dès le retour des compétitions. Il se poursuivra et nous en verrons encore les conséquences la saison prochaine. Nous devons prendre des mesures pour mettre sur pied un monde du football plus durable à long terme."