"La concentration ne risque pas de causer une restriction significative de la concurrence sur les marchés concernés", a jugé le collège.

Le groupe de presse Roularta avait annoncé en octobre son intention d'acquérir 50% des parts de Mediafin (qui appartenait à De Persgroep), l'autre moitié étant détenue par Rossel. Mediafin est l'éditeur des journaux L'Écho et De Tijd.

Roularta a également vendu sa participation dans Medialaan (VTM, Q2, Vitaya, CAZ, Q music, JOE, Mobile Vikings, etc.) au co-actionnaire De Persgroep.