Sur base de ces données, la Fevia a calculé que les mesures prises par les entreprises alimentaires belges au cours des dernières années ont permis d'éviter 56.000 tonnes d'emballages par an depuis 2004, soit 5 kg de déchets par personne et par année.

"Dans le nouveau plan de prévention emballages pour le secteur (2019-2022, qui contient 742 mesures, NDLR), Fevia souhaite, avec ses membres et ses partenaires, miser encore plus sur les emballages circulaires, grâce à des innovations ciblées et en tenant compte des fonctions des emballages", précise la Fédération. Les 150 entreprises alimentaires participant au plan représentent environ 60% des emballages d'aliments et boissons sur le marché belge.

"Grâce à la Roadmap 'L'emballage alimentaire du Futur', que notre pôle d'innovation Flanders' FOOD soutient avec Pack4Food et toute une série de partenaires, nous serons en mesure d'accélérer ce processus de manière coordonnée dans les années à venir, et ce en innovant et en développant encore davantage les emballages circulaires, également en collaboration avec Wagralim, notre pôle d'innovation wallon", promet Jan Vander Stichele, président de Fevia.

Outre l'objectif premier de réduire le nombre d'emballages, l'industrie se concentre en effet sur plusieurs options permettant un meilleur recyclage: remplacer les multicouches par des monocouches, utiliser des couleurs qui se recyclent mieux, augmenter la part de matériaux recyclés dans les emballages et remplacer tant que possible des éléments en plastique par du carton.

L'industrie a listé ses objectifs en la matière sur le site www.emballages2025.be.

Sur base de ces données, la Fevia a calculé que les mesures prises par les entreprises alimentaires belges au cours des dernières années ont permis d'éviter 56.000 tonnes d'emballages par an depuis 2004, soit 5 kg de déchets par personne et par année. "Dans le nouveau plan de prévention emballages pour le secteur (2019-2022, qui contient 742 mesures, NDLR), Fevia souhaite, avec ses membres et ses partenaires, miser encore plus sur les emballages circulaires, grâce à des innovations ciblées et en tenant compte des fonctions des emballages", précise la Fédération. Les 150 entreprises alimentaires participant au plan représentent environ 60% des emballages d'aliments et boissons sur le marché belge. "Grâce à la Roadmap 'L'emballage alimentaire du Futur', que notre pôle d'innovation Flanders' FOOD soutient avec Pack4Food et toute une série de partenaires, nous serons en mesure d'accélérer ce processus de manière coordonnée dans les années à venir, et ce en innovant et en développant encore davantage les emballages circulaires, également en collaboration avec Wagralim, notre pôle d'innovation wallon", promet Jan Vander Stichele, président de Fevia. Outre l'objectif premier de réduire le nombre d'emballages, l'industrie se concentre en effet sur plusieurs options permettant un meilleur recyclage: remplacer les multicouches par des monocouches, utiliser des couleurs qui se recyclent mieux, augmenter la part de matériaux recyclés dans les emballages et remplacer tant que possible des éléments en plastique par du carton. L'industrie a listé ses objectifs en la matière sur le site www.emballages2025.be.